Manwin is watching you

Manwin is watching you

La multinationale Manwin met en place de nouvelles règles visant à assurer la sécurité et la santé des acteurs face au virus du SIDA. Plan de protection ou de communication ?




Tel un Big Brother du porn, Manwin étend son contrôle sur l’industrie. Après avoir absorbée les plus grands studios de production pornographique (Digital Playground, Brazzers, Mofo’s, Wicked et Playboy TV), la multinationale de l’internet décide d’imposer ses propres règles concernant les tests VIH. Ces dernières visent la protection des acteurs en rétrécissant l’intervalle entre les visites à la clinique. À présent, chaque participant à un tournage d’une des compagnies Manwin devra se présenter muni d’un test négatif datant de moins de quinze jours (au lieu de trente auparavant). Autre imposition requise par le géant du porn, les résultats devront sortir d’un des centres listés par APHSS. Le Service de protection de la santé des productions pour adultes (en français) propose quelques lignes directrices que doivent adopter les labos et les acteurs pour que ceux-ci bossent dans un environnement sain.

Emprise

Devant tant de bonne volonté, on est en droit de s’interroger. En regardant de plus près, on se rend rapidement compte que Manwin prend surtout soin de son image. Tout ce plan visant à sécuriser l’industrie n’est qu’un rideau de fumée cachant une communication commerciale bien ficelée. En montrant tant d’attention envers ses employés, la multinationale explique qu’elle est une bonne entreprise. Une boite parfaite faisant attention à ce que ses petits ne choppent pas le SIDA. Mais est-ce vraiment une partie de plaisir pour un acteur de devoir se rendre toutes les semaines à la clinique ? C’est finalement une épine qu’on leur enfonce dans le pied.

Il est aussi légitime de se demander si le SIDA est un phénomène qui fait des ravages dans le porn malgré les mesures actuelles (30 jours entre chaque test). La transmission de la maladie reste un phénomène extraordinaire comparé à toutes les mycoses du genre crêtes de coq, gonorrhée ou herpès (elles aussi testées une fois par mois). Enfin et surtout, on voit derrière cette nouvelle régularisation plus stricte, une volonté de la part de Manwin d’avoir un contrôle total sur le business et ceux qui le constituent. Grâce à un historique des tests et aux mesures qu’ils imposent à leurs employés, la boite resserre un peu plus son emprise sur l’industrie. Les premières réactions avec celles de Shy Love en tête : « Je suis pour une réunion entre tous les producteurs afin de trouver les meilleures options pour le système APHSS, où tout le monde aurait les mêmes droits pour que nous puissions aller de l’avant en tant que groupe et entité ». On attend la suite.


Par Guillaume pour Hotvideo.fr





Par Thomas Musat pour HotVidéo.fr le

Ce que vous avez peut-être raté

Chargement

Vidéos X en rapport avec l'article

Chargement

Réagissez à cet article

Les messages comportant des attaques verbales contre les personnes seront supprimés.
Vous pouvez renouveler le code de sécurité en appliquant un rafraîchissement à votre navigateur.
Appliquer cette méthode de rafraîchissement si vous avez entré un mauvais code de sécurité.

Entrez le code de cette image dans la case de gauche

Soyez le premier à commenter


    Chargement en cours ...